Potagers de France Notre page Facebook

La librairie

Le potager perpétuel. Utiliser les légumes vivaces pour un potager sans effort (ou presque)

Le potager perpétuel. Utiliser les légumes vivaces pour un potager sans effort (ou presque)

Bernard BUREAU, Philippe COLLIGNON

Connaissez-vous le poireau perpétuel, le chou Daubenton, ou l'oignon rocambole? Ce sont quelques uns des légumes vivaces que les auteurs nous font découvrir dans ce livre. Leur particularité? Ils procurent des récoltes continues pendant de nombreuses années, sans qu'on ait besoin de les replanter! Réaliser un potager "perpétuel" avec ces légumes permet de s'épargner beaucoup de travail, tout en faisant de substantielles économies!

100 illustrations - 192 pages, Editions Ulmer, 2016

Le Potager du Roi. Dialogues avec La Quintinie

Le Potager du Roi. Dialogues avec La Quintinie

Paris, Artlys, 2017.

Lorsqu’il décide d’édifier le château de Versailles, Louis XIV fait venir à lui les artistes les plus renommés. Pour fournir la cour en fruits et légumes, le Roi-Soleil choisit Jean-Baptiste de La Quintinie, déjà célèbre pour ses compétences dans le domaine des jardins fruitiers et potagers. En 1678, ce dernier entreprend donc la création d’un nouveau potager à Versailles et compose une architecture végétale unique synthétisant l’art des jardins méditerranéens et celui d’Europe du Nord. Grâce au talent visionnaire de son inventeur, le Potager du Roi devient l’archétype du jardin nourricier européen. Le potager de La Quintinie est aussi un laboratoire expérimental où il améliore la qualité et le goût des primeurs, multiplie les variétés et met au point différents procédés de taille des arbres et de traitement des plantes. Tout ce qu’il a découvert et perfectionné, il l’a transmis dans son ouvrage, publié de manière posthume : Instruction pour les jardins fruitiers et potagers. C’est à partir de cet écrit essentiel de l’histoire de l’horticulture que l’actuel responsable du Potager du Roi, Antoine Jacobsohn, a imaginé un dialogue fictif avec celui qu’il rêvait de rencontrer.

Le présent ouvrage est une rencontre imaginaire entre le jardinier d’hier et celui d’aujourd’hui. Grâce à cette confrontation avec un homme d’un autre temps, Antoine Jacobsohn propose une mise en perspective originale de notre relation à la nature. L’étonnement du jardinier du Grand Siècle en redécouvrant son jardin plus de trois siècles après l’avoir dessiné permet au nouveau directeur de présenter les évolutions du lieu. Au fil des siècles, le Potager du Roi a vécu le développement, la mise en œuvre et la diffusion de différents savoir-faire horticoles et d’approches paysagères. Depuis 1874, il est cultivé par l’École nationale d’horticulture, devenue en 1975 l’École nationale supérieure de paysage. Le lieu est aujourd’hui engagé dans une démarche agro-écologique et fait l’essai de l’absence totale de traitements phytosanitaires dans le but de créer un environnement sain pour les plantes et ceux qui les consomment.

Ce livre est également articulé autour des photographies d’Alexandre Petzold, ancien élève de l’École nationale supérieure de paysage. Son travail photographique donne à voir le rythme du potager en saisissant les atmosphères et les couleurs propres à chaque saison. Ses images nous racontent le jardin : les semis, les premières pousses, les récoltes et le long cheminement depuis la taille des arbres jusqu’à l’éclosion savoureuse des fruits, et mettent à l’honneur les gestes des jardiniers qui font ce jardin.

Les trois auteurs de cet ouvrage – Jean-Baptiste de La Quintinie, Antoine Jacobsohn et Alexandre Petzold – nous dévoilent un lieu unique, tout à la fois porteur d’un patrimoine extraordinaire et vecteur d’innovations essentielles à la redéfinition du rapport de l’homme et de la nature. 

En savoir plus

Des fruits d'ici et d'ailleurs, Regard sur l'histoire de quelques fruits consommés en Europe

Des fruits d'ici et d'ailleurs, Regard sur l'histoire de quelques fruits consommés en Europe

Sous la Direction de Marie-Pierre RUAS, publié aux édition OMNISCIENCE

Histoire des Savoirs, une collection dirigée par Karine Chemla

 

Les plantes cultivées, sauvages, entretenues, domestiquées et manipulées constituent un patrimoine essentiel de nos sociétés. Elles forment un ensemble à la fois biologique et culturel, issu de transmissions entre les générations, mais aussi entre les peuples. A travers l’essor de l’archéobotanique et de l’archéologie du champ, l’archéologie de ces trente-cinq dernières années, en France, a considérablement renouvelé les données sur l’histoire des fruits et des fruitiers, leur domestication dans le monde et leur diffusion : multiplication des découvertes de noyaux, pépins ou de coques, de résidus organiques, de vin ou d’huile, mais aussi de traces de plantation… Des espèces fruitières ont structuré nos agrosystèmes anciens et leurs paysages(vignobles, oliveraies en monoculture, pommeraies à cidre, complants, système oasien des palmeraies…) et reflètent encore l’organisation de systèmes économiques dont l’expansion est de mieux en mieux étudiée. Ce livre révèle ainsi la dimension biologique, anthropologique et historiques de ces patrimoines fruitiers mouvants et des savoirs et gestes techniques qui les ont façonnés.

 

Les Contributeurs : Marie-Pierre RUAS, Georges WILLCOX, Linda HERVEUX, Margareta TENGBERG, Claire NEWTON, Linda PERRY, Stéphanie MARIETTE, Muriel TAVAUD, Aniko HORVATH, Fragiska MEGALOUDI, Suzanne HAMIGUES, Philippe BOISSINOT, Robert GADAY, Emilie LEAL, Philippe MELLINAND, Jean-Philippe SARGIANO, Christophe VOYEZ, Nicolas WEYDERT, Sabine KARG, Aline DURAND, Laurent BOUBY, Lucie CHABAL, Perrine MANE, Julian WIETHOLD, Georges MÉTAILIÉ, Pierre-Éric LAURI, Florent QUELLIER, Antoine JACOBSOHN, Sophie BOUFFARD, Ingrid HALL, Monique MANOHA et François SIGAUT.

En savoir plus