Potagers de France Notre page Facebook

La librairie

Des fruits d'ici et d'ailleurs, Regard sur l'histoire de quelques fruits consommés en Europe

Des fruits d'ici et d'ailleurs, Regard sur l'histoire de quelques fruits consommés en Europe

Sous la Direction de Marie-Pierre RUAS, publié aux édition OMNISCIENCE

Histoire des Savoirs, une collection dirigée par Karine Chemla

 

Les plantes cultivées, sauvages, entretenues, domestiquées et manipulées constituent un patrimoine essentiel de nos sociétés. Elles forment un ensemble à la fois biologique et culturel, issu de transmissions entre les générations, mais aussi entre les peuples. A travers l’essor de l’archéobotanique et de l’archéologie du champ, l’archéologie de ces trente-cinq dernières années, en France, a considérablement renouvelé les données sur l’histoire des fruits et des fruitiers, leur domestication dans le monde et leur diffusion : multiplication des découvertes de noyaux, pépins ou de coques, de résidus organiques, de vin ou d’huile, mais aussi de traces de plantation… Des espèces fruitières ont structuré nos agrosystèmes anciens et leurs paysages(vignobles, oliveraies en monoculture, pommeraies à cidre, complants, système oasien des palmeraies…) et reflètent encore l’organisation de systèmes économiques dont l’expansion est de mieux en mieux étudiée. Ce livre révèle ainsi la dimension biologique, anthropologique et historiques de ces patrimoines fruitiers mouvants et des savoirs et gestes techniques qui les ont façonnés.

 

Les Contributeurs : Marie-Pierre RUAS, Georges WILLCOX, Linda HERVEUX, Margareta TENGBERG, Claire NEWTON, Linda PERRY, Stéphanie MARIETTE, Muriel TAVAUD, Aniko HORVATH, Fragiska MEGALOUDI, Suzanne HAMIGUES, Philippe BOISSINOT, Robert GADAY, Emilie LEAL, Philippe MELLINAND, Jean-Philippe SARGIANO, Christophe VOYEZ, Nicolas WEYDERT, Sabine KARG, Aline DURAND, Laurent BOUBY, Lucie CHABAL, Perrine MANE, Julian WIETHOLD, Georges MÉTAILIÉ, Pierre-Éric LAURI, Florent QUELLIER, Antoine JACOBSOHN, Sophie BOUFFARD, Ingrid HALL, Monique MANOHA et François SIGAUT.

En savoir plus

Nourritures jardinières dans des sociétés urbanisées

Nourritures jardinières dans des sociétés urbanisées

sous la direction de Sylvain ALLEMAND et d'Edith HEURGON, publié aux Editions Hermann, 2016.

Un peu partout dans le monde, à la campagne, à proximité et même dans les villes, se multiplient les activités de jardinage. Les raisons et les enjeux prospectifs en ont été débattus dans l’ouvrage Renouveau des jardins (Hermann, 2014). Le présent volume traite plus spécifiquement des nourritures jardinières en faisant l’hypothèse qu’elles contribuent à relever conjointement les actuels défis alimentaire et urbain. Dans quelle mesure peuvent-elles répondre aux besoins des plus vulnérables et au désir universel de bien manger tout en favorisant une vie saine, frugale, conviviale et savoureuse ? Dans quelle mesure interrogent-elles les pratiques professionnelles ? Telles sont quelques-unes des questions qu’aborde ce livre issu d’un colloque de Cerisy (2014). 

Selon la prospective du présent, cet ouvrage croise les expertises de chercheurs aux savoirs pratiques d’acteurs et aux initiatives de collectifs paysagistes.

Avec le soutien de l'Ecole nationale supérieure de paysage.

Manuel pratique de maraîchage parisien

Manuel pratique de maraîchage parisien

Réédition par les éditions du Linteau du manuel publié en 1844 par la Société royale et centrale d'agriculture.

" Pourquoi rééditer un manuel « pratique » vieux de cent soixante-dix ans ? Parce qu’il arrive que des pratiques bien étudiées peuvent remplir des buts différents. Ici il s’agit de l’extraordinaire niveau de complexité et de réactivité du système de production et de vente des maraîchers de Paris au milieu du XIXe siècle. Un système bouleversé par des changements techniques qui aboutiront à la disparition de la profession. Disparition d’une communauté avec, toutefois, la survie et la diffusion nationale de leur nom. Si aujourd’hui « maraîcher » est le nom générique français pour les producteurs de légumes, jusqu’au milieu du XIXe siècle, c’était surtout le nom spécifique des jardiniers parisiens produisant des légumes de primeurs ou hors saison ".

Extrait de la préface par Antoine Jacobsohn