Potagers de France Notre page Facebook

La librairie

Nourritures jardinières dans des sociétés urbanisées

Nourritures jardinières dans des sociétés urbanisées

sous la direction de Sylvain ALLEMAND et d'Edith HEURGON, publié aux Editions Hermann, 2016.

Un peu partout dans le monde, à la campagne, à proximité et même dans les villes, se multiplient les activités de jardinage. Les raisons et les enjeux prospectifs en ont été débattus dans l’ouvrage Renouveau des jardins (Hermann, 2014). Le présent volume traite plus spécifiquement des nourritures jardinières en faisant l’hypothèse qu’elles contribuent à relever conjointement les actuels défis alimentaire et urbain. Dans quelle mesure peuvent-elles répondre aux besoins des plus vulnérables et au désir universel de bien manger tout en favorisant une vie saine, frugale, conviviale et savoureuse ? Dans quelle mesure interrogent-elles les pratiques professionnelles ? Telles sont quelques-unes des questions qu’aborde ce livre issu d’un colloque de Cerisy (2014). 

Selon la prospective du présent, cet ouvrage croise les expertises de chercheurs aux savoirs pratiques d’acteurs et aux initiatives de collectifs paysagistes.

Avec le soutien de l'Ecole nationale supérieure de paysage.

Manuel pratique de maraîchage parisien

Manuel pratique de maraîchage parisien

Réédition par les éditions du Linteau du manuel publié en 1844 par la Société royale et centrale d'agriculture.

" Pourquoi rééditer un manuel « pratique » vieux de cent soixante-dix ans ? Parce qu’il arrive que des pratiques bien étudiées peuvent remplir des buts différents. Ici il s’agit de l’extraordinaire niveau de complexité et de réactivité du système de production et de vente des maraîchers de Paris au milieu du XIXe siècle. Un système bouleversé par des changements techniques qui aboutiront à la disparition de la profession. Disparition d’une communauté avec, toutefois, la survie et la diffusion nationale de leur nom. Si aujourd’hui « maraîcher » est le nom générique français pour les producteurs de légumes, jusqu’au milieu du XIXe siècle, c’était surtout le nom spécifique des jardiniers parisiens produisant des légumes de primeurs ou hors saison ".

Extrait de la préface par Antoine Jacobsohn

Nô Dô, L'homme qui écoute les légumes

Nô Dô, L'homme qui écoute les légumes

par Asafumi Yamashita et Alexandre Petzold (photographe).

Maraîcher de renom, Asafumi Yamashita approvisionne en légumes japonais de grands chefs étoilés de la capitale. Il partage sa philosophie de vie qu’il applique à sa manière atypique de cultiver ses légumes.

Un très beau livre où les textes et les photos se répondent. C'est drôle et intelligent et une source d'inspiration.

« Je considère mon potager non pas comme un lieu de production destiné à me faire simplement gagner de l'argent, mais comme un terrain d'apprentissage qui me fait progresser, ne serait-ce qu'un tout petit peu, et m'aide à combler mes lacunes, mon manque d'expérience, et à devenir un être humain accompli. »