Potagers de France Notre page Facebook

La Médicée

www.lamedicee.com

Au cœur de l’Albanais, sur son étonnante butte, le château de Saint- Marcel, maison forte au XIIIème, et propriété agricole d’importance jusqu’à la fin du XIXème, bénéficie, depuis 1980, de restaurations significatives et le jardin reprend alors sa place comme essentiel et juste lien entre la maison et la campagne environnante.

Au sud, la structure en terrasses du XVIIème s’insère et semble se prolonger jusqu’au Massif des Bauges et de la Chartreuse. Elle s’ordonne autour d’un long bassin qui s’écoule en cascade sur la terrasse inférieure. Là, s’étend un potager classique, ponctué de buis, de charmes et de cyprès, où fleurs, fruits et légumes se mêlent aux roses anciennes et à la vigne en espalier. Une ample voûte de charmille ouvre sur un amphithéâtre de lauriers. Au-delà, c’est le « jardin des champs », prairie déambulatoire où les abeilles butinent serpolet et « cuisse de nymphe » et où criquets et papillons font l’objet d’un inventaire entomologique.

Au nord-ouest, un parc conçu au XIXème sur un projet du paysagiste Gabriel Luizet (1885), abrite un labyrinthe de buis et un jardin d’inspiration chinoise (2003), le « Jardin de la Montagne du Dragon Dormant ».

A voir aussi, le parterre de fleurs aux couleurs subtiles qui s’incruste autour du bassin historique en calcaire doré du Périgord et de l’escalier d’eau aménagés dans la cour de la ferme restaurée et transformée en espace de réceptions et séminaires, La Médicée. Des manifestations culturelles s’organisent aussi, plus particulièrement autour des jardins et des plantes, comme les Rendez-Vous aux Jardins, et, depuis mars 2012, les colloques botaniques de La Médicée « Quand les plantes se font la malle » ; le prochain et 2ème colloque s’annonçant les 21 et 22 mars 2015 « Eloge de la Plante : de son exploration à son utilité botanique », réunira une dizaine de botanistes, ethnobotanistes, explorateurs-chercheurs de plantes et paysagistes, de renommée internationale.