Potagers de France Notre page Facebook

Château Dauphin

www.chateaudauphin.com

A Pontgibaud, ce château du XVe siècle, dont le premier donjon fut construit trois cent ans auparavant, a su garder son allure fière et austère de forteresse malgré les ajouts et les transformations apportées au XIXe siècle. Bois, jardin d’agrément, parc à l’anglaise offrent de belles promenades mais le joyau du domaine est son jardin potager encaissé, fort singulier.

Lorsque le comte et la comtesse de Germiny décident de restaurer château Dauphin, appartenant à la famille depuis plus de deux siècles, ils savent que la tâche sera longue et rude. Ils s’y consacrent corps et âme et finissent par l’habiter en 1994. Un premier jardin, tout de vert vêtu avec ses tapis de gazon, ses buis ou ses houx plantés dans de très jolies caisses, est à l’écoute du murmure d’un jet d’eau. A la suite d’importants dégâts dûs à la tempête de 1999, un endroit boisé est entièrement repensé aux fins de créer un parc à l’anglaise avec des allées sinueuses propices à la flânerie, accompagnées ça et là de rhododendrons, rosiers ou bruyères : un paysage tranchant avec la rigueur géométrique du potager.

Ce surprenant jardin potager, en creux, existait déjà au XVIe siècle puisque Michel de Montaigne le décrit dans une lettre à l’issue de sa visite en 1581. Sa configuration est tout à fait inhabituelle avec ses allées surélevées et ses carrés de culture plus ou moins enfoncés permettant la plantation de légumes fragiles. Se déroulant en pente douce sur près d’un hectare, il occupe plusieurs terrasses délimitées par des murs en basalte, composant les “potagers hauts” puis “bas” ; ces derniers se trouvent alors en dessous du niveau des allées. Non seulement ces murs protègent du vent mais ils gardent la chaleur et engendrent des micro-climats.

Tant d’efforts dépensés et un travail de restauration irréprochable furent doublement récompensés : domaine classé Monument historique puis, plus tard, labellisé « Jardin Remarquable ». Ne manquez pas de visiter le musée des mines d’argent du canton, situé dans les communs du château.