Potagers de France Notre page Facebook

Château de Villandry

www.chateauvillandry.fr

Aux environs de Tours, ce magnifique château de la Loire de style Renaissance fut sauvé et restauré par Joachim Carvallo, au tout début du XXe siècle. Cependant, la renommée mondiale de Villandry tient surtout à la beauté de ses jardins et du potager dont les dessins des parterres font penser aux tapis d’Orient.

Edifié vers 1532, le château subit au cours des siècles, tout comme les jardins, des initiatives malheureuses qui enlevèrent de leur âme à ces lieux. En 1906, le docteur Joachim Carvallo rachète Villandry. Il restitue son architecture Renaissance au château et crée des jardins dans le même esprit. Aujourd’hui, on en compte 6, répartis sur plusieurs niveaux : le jardin d’ornement, scindé en deux par un canal, symbolisant l’Amour d’un côté, et la Musique, de l’autre ; le jardin d’eau ou encore le jardin du soleil réalisé par Henri Carvallo d’après les plans de son arrière grand-père. Enfin, féerique et spectaculaire : le potager d’ornement.

Potager dit d’ornement, car les légumes, traités comme des fleurs, sont plantés pour leur graphisme et leur coloris ; il est partagé en 9 carrés de taille égale mais ornés, chacun, de dessins géométriques, de formes et de couleurs différentes. Le Dr Carvallo s’est inspiré des potagers de la Renaissance en France mais en ajoutant une note italienne avec vasques et tonnelles. Deux plantations par an relèvent de la prouesse : trouver de belles harmonies, tout en respectant la rotation des plantes. Un jardin de simples le domine ; les plans sont dus à Joachim Carvallo mais c’est son petit-fils qui lui donna vie en 1970.

Dès 1934, château et jardins sont classés aux Monuments historiques et, si ce site d’exception resplendit toujours, c’est grâce à trois générations de passionnés : le sauveur et le créateur, Joachim Carvallo, à la fois scientifique et grand amateur d’art qui fit preuve d’un authentique talent de paysagiste et de peintre. Animés de la même passion, petit-fils puis, aujourd’hui, arrière petit-fils reprirent le flambeau.