Potagers de France Notre page Facebook

Le Village Musée du Der

www.villagemuseeduder.com

Sur les bords du lac du Der, le Village Musée du Der retrace l’histoire émouvante de la création de ce lac, ainsi que les traditions champenoises du siècle dernier. Sur plus de 2 ha, les jardins qui l’entoure ont été conçus comme leurs homonymes d’il y a 100 ans, dans un esprit nourricier premier, en toute simplicité. Sept étonnants « jardins » se dévoilent au cours de la visite et mettront à coup sûr tous vos sens en éveil.

Le premier jardin est celui des insectes. Nos précieux auxiliaires bénéficient d’aménagements spécifiques à leurs besoins, comme un abri à coccinelles, un grand hôtel à insectes, un carré de terre battue, un muret de pierres sèches…

Chut, approchez-vous doucement et admirez le travail des guêpes maçonnes ou encore des bourdons.

Bordant le jardin des insectes, la grande mare, ceinte par des saules tressés, est un haut lieu de vie : dans la roselière, les grenouilles chantent en chœur avec la rousserole, et rythment la vie des insectes aquatiques et semi-aquatiques.

Un autre jardin se dévoile à vous, à la sortie de la coursive : il s’agit du jardin des simples, cultivé en carré. Ce jardin abonde de 100 plantes médicinales usuelles de l’époque 1900, comme la tanaisie pour repousser tiques et puces des chiens, ou encore le calendula officinalis pour soigner les coups. Une brochure vous accompagne pour découvrir les secrets de chaque plante présentée.

A quelques pas, des voûtes de charmilles invitent à découvrir le potager des fruits et légumes anciens et régionaux. Des variétés sélectionnées sont cultivées là, bien adaptées à notre sol et notre climat : des tomates anciennes, des pommes de terres, des courges diverses, un carré de rhubarbes, une haie de petits fruits, ainsi que des variétés des plus originales : ail rocambole, arroche rouge, chou cabus d’Ecury sur Coole, haricot du Saint sacrement…

Un peu plus loin, adossé à l’église de Nuisement aux Bois, sauvée des eaux du Lac, le jardin du curé est un patchwork de couleurs et de douceurs, qui n’a rien à envier aux jardins à l’anglaise. Les fleurs, les plantes aromatiques et médicinales ainsi que la vigne s’entremêlent autour d’un petit chemin de bois. Tout ce qui se pousse ici servait le curé dans son quotidien, autant pour fleurir l’église, que pour se soigner ou confectionner son vin de messe.

La mystérieuse haie qui se dresse derrière la maison du forgeron, est une haie arboretum qui regroupe 40 arbres et arbustes différents, ayant chacun des propriétés médicinales ou un usage domestique, comme le camérisier à balais qui servait à fabriquer … des balais ! Comme une galerie d’ombre et de lumières, la haie se visite aussi par son centre, un sentier planté de panneaux explicatifs fait découvrir ses espèces en toute intimité.

Contournez la haie et découvrez le verger paisible, planté d’essences anciennes diverses : poiriers, pommiers, cognassier, pruniers… qui donnent de succulents fruits, dégustés chaque année dans nos spécialités lors de la fête de la pomme.