Potagers de France Notre page Facebook

Château de Momas

www.chateaudemomas.com

 

L'ancienne demeure des seigneurs de Momas retrouve ses charmes perdus grâce à Mme Teillard, propriétaire du château, qui conserve dans ses jardins des milliers de plantes à fleurs et de légumes rares d'hier et d'aujourd'hui. Elle présente aux visiteurs des jardins restaurés d'inspiration médiévale.On peut ainsi à nouveau apprécier le "jambon du pauvre" sorte de salsifis dont le goût rappellerait celui du jambon, "l'épinard fraise" et "l'épinard perpétuel" premiers légumes importés par les légions romaines. On trouve également des variétés de pommiers du terroir aux noms évocateurs comme la "sang de boueilh" ou sang de boeuf.

Depuis l’éperon de sa colline, le village de Momas domine la vallée du Luy-de-Béarn. Du fait de sa position stratégique, il voit dès le XIVe siècle la construction d’un château, bâti à proximité de l’église. On y accède aujourd’hui au terme d’une longue allée plantée.

Il semble qu’il y ait un château à Momas dès le XIVe siècle ; en 1344, le seigneur prête d’ailleurs hommage à Aliénor de Comminges qui n’est autre que la mère du futur vicomte de Béarn Gaston Fébus. Le bâtiment d’habitation des seigneurs de l’époque est détruit sans qu’on sache précisément dans quelles circonstances. On peut toutefois supposer qu’un incendie ravage l’édifice.Par conséquent, ce n’est qu’au XVIe siècle, sur les ruines de cette construction initiale, qu’est édifié le château actuel. On raconte que le roi Henri IV se serait arrêté dans ce château, de même que Louis XIII lorsqu’il vient à Pau en 1620.

Jusqu’à la Révolution, la seigneurie demeure la propriété du marquis de Jasses. Puis, le château est vendu comme bien national, et acquis par le docteur Jacques Terrier, un révolutionnaire qui entreprend de nombreux travaux de rénovation, dont l’aménagement de l’intérieur avec un revêtement en bois récupéré dans l’église du village. La date de 1807, inscrite sur une plaque qui se trouve au-dessus de l’entrée du sud, symbolise la fin de la restauration de l’édifice.Le château se présente sous la forme d’un vaste édifice rectangulaire à un étage surmonté d’un toit en ardoise. Il conserve du XVIe siècle une tour carrée d’escalier en saillie, d’un étage plus haut que le reste du château, située à l’extrémité nord-ouest.

Le château de Momas a été inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques en 1989. Désormais agrémenté d’un jardin restauré à partir de plans conservés en mémoire par un des derniers jardiniers du château, il est aujourd’hui une propriété privée ouverte à la visite. Celle-ci est rendue particulièrement agréable par la présence d’une serre, d’un potager et d’un verger contenant plus d’un millier de fleurs et légumes rares d’hier et d’aujourd’hui. En effet, le château est un conservatoire de fleurs, fruits, légumes, anciens, rares ou oubliés. Ses jardins ont quant à eux été labellisés "Jardins remarquables" par le Ministère de la Culture.

 

 

(Source: http://visites.aquitaine.fr/chateau-de-momas)