Potagers de France Notre page Facebook

Château de Villaines

www.chateaudevillaines.fr

Non loin du Mans, à Louplande, entre bois et prairies, se cache cet élégant château du XVIIe siècle. Avec ses jardins à la française et son merveilleux potager d’époque, dont la structure rigoureuse n’enlève rien à son charme, il compose une symphonie harmonieuse.

Marc et Marie-José Forissier, les propriétaires actuels, se sont engagés, dès 1997, dans la restauration des jardins en respectant les principes architecturaux des jardins français du XVIIe siècle : longue perspective, dessin géométrique et symétrie. Travail reconnu et récompensé par le label « Jardin remarquable » en 2005, confirmé en 2010 . Les jardins, dits “d’agrément”, s’y déploient sur de vastes espaces enherbés permettant de voir au loin, ponctués d’arbres et de topiaires en pyramides ou en boules. Comme le voulait l’usage en ce temps-là, verger et potager sont relégués sur les côtés.

Le potager tout en longueur, clos de murs, s’étend en pente douce sur un hectare. Son tracé d’époque était encore visible mais il restait à tout réinventer. Deux idées fortes animèrent cette création : mélanger fleurs, fruits, légumes et planter ces derniers pour leurs qualités gustatives, jamais pour le décor. Une longue perspective traverse le potager et des allées transversales le divisent en parcelles. Dans l’une, des carrés entourés de pommiers en cordons contiennent de petits fruits rouges dessinant des “X” ; dans une autre, une collection de pivoines accompagne choux, ail et fraises. Ici, l’œil est distrait à tout moment par des arceaux envahis de rosiers, des légumes s’élevant à la verticale ou par des charmes naturellement en forme de pains de sucre. En 2005, vint la récompense bien méritée : le Grand prix du concours national des potagers, décerné par la SNHF.

Passionnés de musique, Marc et Marie-José Forissier organisent, lors des journées du Patrimoine, des intermèdes musicaux que l’on vient écouter après avoir arpenté les jardins. Enfin, un nouveau jardin a vu le jour au sud mais il demande quelques années pour prendre son envol.